La France nomme le responsable de l’attaque chimique à Khan Cheikhoun en Syrie

Le Ministère des affaires étrangères de France a dévoilé l’évaluation nationale portant sur l’attaque chimique à Cheikhoun en Syrie, qui a eu lieu le 4 avril 2017.

En présentant le rapport, Jean-Marc Ayrault, le chef de la diplomatie française, a accusé le régime syrien dans cette attaque qui « a tué plus de 80 personnes dont 50 immédiatement ; et a blessé plus de 500 personnes. »

Le rapport trace une ligne entre les attaques chimiques en 2013 et celles du 4 avril 2017.

« C’est en particulier la présence d’un produit spécifique qui caractérise le sarin fabriqué par le régime syrien. Il s’agit de l’hexamine. Cette substance, typique du procédé de fabrication développé dans les laboratoires du régime, est présente à la fois dans les prélèvements issus du 29 avril 2013 et ceux du 4 avril 2017. » – a-t-il déclaré.

Le rapport est disponible ci-dessous en pièce jointe.