La guerre en Syrie a révélé les défauts techniques de l’hélicoptère russe Mi-28

Le Mi-28 russe en Syrie
L’hélicoptère russe Mi-28 en Syrie | image : Sergueï Sevostianov / TASS

L’intervention militaire russe Syrie a commencé en 2015 visant à soutenir le régime de Bachar el-Assad. Cette intervention était caracterisée par les frappes aériennes, effectuées par les avions et les hélicoptères russes, dont les modernes Mi-28, basés à la base aérienne de Hmeimim au nord de la Syrie.

Au cours de l’opération militaire plusieurs défauts techniques de l’hélicoptère Mi-28 ont été révélés. Cet hélicoptère d’attaque était conçu pour amener un soutien aérien et détruire les véhicules blindés ainsi que le personnel ennemi sur le champ de bataille.

Les nouveaux hélicoptères ont des problèmes avec l’installation de moteurs, l’avionique, les systèmes de contrôle et de navigation. Au lieu, il y avait des cas de problème lié au contrôle du moteur et il a été signalé que les débris éjectés au moment du lancement des missiles pourraient provoquer des dommages catastrophiques.

Selon Viktor Bondarev, président du Comité pour la défense et la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, l’industrie d’armement russe a corrigé un certain nombre de défauts techniques et ceux liés à la conception, mais il reste encore des problèmes d’électronique embarquée et de la vision nocturne. Les lunettes de vision nocturne utilisées sur les Mi-28, selon lui, ont reçu le surnom de « mort aux pilotes ».

« L’électronique est un échec : le pilote ne voit rien, n’entend rien. » – a déclaré Viktor Bondarev.

Il est important de rappeler que le 12 avril 2016 un hélicoptère russe Mi-28 s’est craché dans la région de Homs en Syrie. Selon la version officielle, la tragédie est due à une erreur des pilotes qui volaient dans les conditions sombres. Mais les militaires ont déclaré que le problème avec les lunettes de vision nocturne du pilote de l’hélicoptère était la cause de l’accident.

Le Mi-28 « Chasseur nocturne » est un hélicoptère d’attaque moderne conçu pour effectuer des opérations de recherche et de destruction des chars, des véhicules blindés et du personnel ennemi ainsi que des cibles aéroportées à faible vitesse. Cet hélicoptère est développé par Rostvertol qui fait partie de la société « Russian Helicopters », située à Rostov-sur-le-Don.

Selon la société russe « Russian Helicopters », le Mi-28 peut fonctionner le nuit et le jour dans des conditions météorologiques défavorables. Le Mi-28 « Chasseur nocturne » a été officiellement accepté au service par l’armée russe.