La Verkhovna Rada (le parlement ukrainien) a adopté la loi N° 6470 « Sur l’introduction des amendements aux certains actes législatives d’Ukraine » (concernant la politique étrangère de l’Ukraine). Cela a été rapporté par Unian.

La décision a été voté par la majorité. 276 sur 357 députés présents dans la salle au moment de vote se sont prononcés en faveur de cette loi.

Il est prévu par cette loi que l’un des principes fondamentaux de la politique étrangère est l’approfondissement de la coopération avec l’OTAN en but d’adhésion à l’organisation. Dans la loi actuelle « Sur les principes de la politique intérieure et étrangère » il est stipulé que l’un des principes fondamentaux de la politique étrangère est l’approfondissement de la coopération avec l’OTAN en but de répondre aux critères requis pour l’adhésion à cette organisation.

Le président du parlement Andry Parouby a indiqué qu’il était important pour la Russie que l’Ukraine n’intègre pas l’OTAN. Selon lui « cela, dans une certaine mesure, a conduit à l’agression russe », l’annexion d’une partie des territoires ukrainiens.

Le député Borys Tarasyuk de l’Union panukrainienne « Patrie » a souligné que cette décision fait revenir la rédaction précédente de la loi du 9 juin 2003. « Enfin la Verkhovna Rada a eu du courage afin de repndre la route vers l’adhésion à l’OTAN sans les phrases indiquant que nous devons atteindre les critères d’adhésion à l’OTAN. » – a-t-il souligné.

Au cours des débats autour de cette loi, le député Iouri Mirochnytchenko du Bloc d’opposition (ex Parti des régions) a indiqué qu’ « une discussion sérieuse au niveau du CSND [Conseil de sécurité nationale et de défense d’Ukraine] » devrait avoir lieu avant la décision concernant l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN. Cependant, il n’a pas pu terminer sa phrase car les députés ont commencé de crier qu’une telle position n’est pas acceptable.

En particulier, le député Iouri Bereza du Front populaire a déclaré le suivant : « À l’Est [il s’agit de la guerre dans le Donbass] il existe déjà une ‘discussion’. Qu’est-ce que tu racontes ? ».

Le premier vice-président du parlement Iryna Herachtchenko a déclaré que « la France et l’Allemagne ont fait une très grande erreur quand en 2008 elles n’ont pas accordé à l’Ukraine le Plan d’adhésion à l’OTAN. »

Selon elle, à cette période le motif était l’absence d’une position consolidée dans les cercles politiques ukrainiens. Elle a aussi souligné qu’au cours de l’agression russe en Géorgie le gouvernement ukrainien n’a pas pu se consolider et ne s’est pas opposé à une telle agression. Elle a également rappelé que quelques députés ont initié la convocation d’une session extraordinaire du parlement, mais « tout le monde était sur les plages en Crimée, qui est aujourd’hui occupée ». « Et nous portons le peché pour le fait que l’Ukraine n’est toujours pas à l’OTAN, et nous devons l’expier. » – a-t-elle déclaré.

Elle a noté que parler du référendum « est une question importante, mais le pire dans la politique étrangère c’est un faux départ ». « Que Dieu nous protège d’un encore un faux départ » – a-t-elle souligné.