Le char de combat principal Karrar a été aperçu en Iran.

Le Lieutenant commander des Forces terrestres iraniennes, le Général de brigade Kioumars Heidari a annoncé que ses forces ont été équipées de chars modernes de production nationale nommés “Karrar” avec des fonctionnalités similaires aux chars russes T-90.

“Les chars Karrar ont été livrés aux unités de combat des Forces terrestres.” – a déclaré le Général Heidari aux journalistes ce dimanche à Téhéran.

Il a également souligné le projet de monter de nouveaux systèmes modernes avancés sur les chars Karrar et Zulfiqar.

En répondant à la question sur les accomplissements des Forces terrestres concernant la production des systèmes anti-chars, le Général Heidari a déclaré : “Nous possédons des équipements modernes qui peuvent êtres utilisés dans les guerres par procuration”.

L’Iran a annoncé plus tôt cette semaine avoir conçu un nouveau char nommé “Karrar” qui est aussi puissant que le char russe T-90.

“L’industrie de défense a désigné et produit le nouveau char à partir de zéro. S’il n’est pas mieux, il est aussi puissant que le russe T-90.” – a déclaré mardi dernier dans un interview pour la chaîne de la télévision étatique Ministre de la défense iranienne le Général de brigade Hossein Dehqan.

Ces remarques sont arrivées après que le Commandant des Forces terrestres le Général de brigade Ahman Reza Pourdastan a déclaré que l’Iran n’était plus intéressé par l’achat des chars de combat russes T-90. Il a également annoncé les plans de remplir les besoins internes à travers la production domestique.

“Nous étions autrefois intéressés par l’achat de chars russes. Mais depuis que nous pouvons produire des modèles similaires au sein du pays, et nous prévoyons de le faire dans un futur proche, l’affaire est caduque.” – a déclaré Pourdastan la semaine dernière.

Selon lui, l’Iran a assez de capacité et de savoir-faire technologique pour produire des chars de combat de nouvelle génération et du matériel militaire avancé. Par conséquent, il n’est pas pertinent de les acheter ailleurs.

The article is also available in English