Le gouvernement vénézuélien a renforcé sa présence militaire à Caracas, la capitale du pays, après l’attaque de la base militaire près de la ville de Valencia.

Des dizaines de chars et de véhicules militaires vénézuéliens ont été aperçu près de Caracas la nuit du lundi au mardi. Les mesures de sécurité ont été renforcées à travers le pays et des barrages routiers ont été installés par les militaires sur les routes principales.

Plus tôt, le gouvernement du Venezuela a déclaré que la rébellion militaire près de la ville de Valencia a été réprimée. Cette déclaration est apparue peu de temps après qu’un petit group de gens armés a publié la vidéo se déclarant en rébellion.

Le Venezuela souffre depuis des mois d’une crise politique avec des manifestations qui ont laissé plus de 100 morts, près de 2000 blessés et plus de 500 détenus. La semaine dernière, deux officiers de l’opposition ont été emmenés de leurs maisons au milieu de la nuit par des agents de renseignement et transportés en prison. Cela est arrivé quelques jours après que le président du pays a formé une superautorité législative, condamnée à l’échelle internationale comme une prise de pouvoir.

Samedi dernier, la nouvelle Assemblée constituante créée par le président du pays Nicolás Maduro, a limogé le procureur en chef et lui a ordonné de comparaître devant la justice, confirmant les craintes de l’opposition selon lesquelles l’Assemblée utiliserait ses pouvoirs pour éliminer ceux qui critiquent le gouvernement.