Le gouvernement japonais a l’intention de déployer une version améliorée d’un missile sol-air avec des meilleures capacités d’interception sur l’archipel de Ryukyu afin de renforcer la défense aérienne des îles lointaines, y compris les îles Senkaku dans la préfecture d’Okinawa.

Cela a été rapporté par The Japan News.

Le coût de l’introduction du missile s’élève à 17,7 mds de yens et sera inclus dans la demande budgétaire du Ministère de la défense japonaise pour l’année fiscale 2017. Le gouvernement vise à déployer les missiles d’ici 2021.

L’aviation chinoise augmente son activité autour les îles Senkaku. Le gouvernement vise à renforcer la dissuasion via le déploiement de la version améliorée des missiles sol-air.

Ce système sera une version améliorée d’un missile sol-air de moyenne portée Type 3 qui sera monté sur un véhicule. Il peut intercepter non seulement les avions de chasse mais également les missiles de croisière à grande vitesse. Le système dispose d’une plus grande portée et une meilleure capacité, lui permettant d’intercepter les cibles multiples, que les systèmes actuellement déployés.

Le gouvernement japonais prévoit de procéder à l’achat sur plusieurs années. Un système de missile se compose d’un lanceur, un radar et d’autres équipements qui seront inclus dans la demande budgétaire initiale.

Il est plus difficile de détecter un missile de croisière à grande vitesse que des avions de chasse. Le temps entre le lancement du missile et le moment où peut être intercepté est court, par conséquent la question clé est l’amélioration des capacités afin de faire face à cela.

Lors d’un test de lancement mené aux Etats-Unis, tous les missiles améliorés ont atteint leurs cibles.

Le missile devrait être déployé au sein de l’unité de la Force terrestre d’autodéfense japonaise qui devrait être stationné sur les îles Miyako-jima et Ishigaki-jima dans la préfecture d’Okinawa, et l’île Amami-Oshima dans la préfecture de Kagoshima.

Dans la Mer de Chine orientale le nombre d’interceptions d’avions militaires chinois augmente de la part de la Force aérienne d’autodéfense japonaise. En juin dernier un avion militaire chinois s’est approché d’un avion de la Force aérienne d’autodéfense japonaise vers les îles Senkaku.

Au début le Ministère de la défense a considéré demander deux systèmes avec les missiles améliorés, mais mais a finalement décidé de demander seulement un système, car le Ministère continue d’introduire d’autres systèmes d’équipement coûteux.

Le Ministère a l’intention de déployer de façon séquentielle les unités sur les îles Okinawa et Kyushu à moyen terme. Cependant, la construction d’un vaste réseau de défense aérienne peut être retardée.

This article is also available in English