Les Spetsnaz russes ont été parachutés sur l’île de Hogland dans le golfe de Finlande

Les éclaireurs du Spetsnaz (forces spéciales) russe du District militaire occidental ont été parachutés sur l’île de Hogland, située dans le golfe de Finlande à environ 100 km de Helsinki. Cela a été rapporté par le ministère de la Défense russe.

Le 10 juillet 2018 les militaires des forces spéciales russes ont été parachutés pour la première fois de l’altitude de 2500 mètres d’altitude sur un site non préparé sur l’île de Hogland dans le golfe de Finlande.

Les forces spéciales se sont parachutés de l’hélicoptère Mi-8AMTSH à l’altitude de 2500 mètres à 3 kilomètres de l’île. Pour l’atterrissage, les parachutistes ont utilisé des équipements de navigation par satellite. Après l’atterrissage, les éclaireurs ont caché les parachutes et ont avancé à l’intérieur de l’île.

Au cours des exercices, le groupe de reconnaissance a découvert et détruit un certain nombre d’objets de l’ennemi conditionnel. Ensuite, l’unité a été évacuée de l’île par hélicoptère.

Il est important d’indiquer que ces manœuvres se déroulent une semaine avant le rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine, qui aura lieu dans la capitale finlandaise de Helsinki.

ARTICLE SIMILAIRE

La Russie montre la ligne d’assemblage de nouveaux missiles de croisière à propulsion nucléaire

Le ministère de la Défense russe a publié, pour la première fois, une vidéo qui montre la ligne d'assemblage final…

L’Iran prévoit d’acquérir 800 chars Karrar pour son armée

Le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) a annoncé un plan d'achat d'environ 800 chars de combat modernes Karrar.…

L’État islamique revendique la responsabilité d’une attaque suicide en Syrie

L'organisation terroriste l'État islamique a revendiqué la responsabilité d'un attentant qui a eu lieu dans la province de Deraa mardi…

Les troupes syriennes saisissent des systèmes antichars APILAS en Syrie

Le 10 juillet, le gouvernement syrien a annoncé que les troupes de l'Armée arabe syrienne (ASA) avaient saisi plusieurs systèmes…